Logo LVSN
EnglishAccueil
A proposPersonnesRecherchePublicationsEvenementsProfil
A propos

 

 

 

 

REPARTI

MIVIM

Fusion d’images infrarouges et visibles pour le suivi de personnes
Maîtrise
Vincent Grégoire
Xavier Maldague (Directeur)
Denis Laurendeau (Codirecteur)
Problème: La surveillance automatisée par vision par ordinateur est un sujet qui fait l'objet de nombreuses recherches ces derniers temps. L'efficacité de tels systèmes augmente continuellement, mais elle est limitée par l'information acquise par les caméras. La qualité de l'information acquise par une caméra visible est grandement affectée par l'intensité lumineuse et par le contraste de couleur entre les vêtements portés par le sujet avec l'arrière-plan. Dans cette optique, l'utilisation combinée de caméras infrarouges thermiques et de caméras visibles permet de recueillir davantage d'information.
Motivation: Ce travail s'inscrit dans le cadre du projet MONNET (Monitoring of Extended Premises: Tracking Pedestrians Using a Network of Loosely Coupled Cameras) dont l'objectif est la réalisation d'un système de surveillance utilisant un groupe de noeuds faiblement couplés. Chaque noeud est composé d'un ordinateur, d'une caméra visible et d'une caméra infrarouge. Toutefois, pour tirer avantage de ces deux caméras, il faut être en mesure de fusionner l'information que chacune apporte pour en tirer le maximum de résultats. De cette façon, il est possible de continuer de suivre une personne dans le noir ou dans le vent (alors invisible à l'infrarouge). Cette méthode à été étudiée par Hélène Torresan dans le cadre de son projet de maîtrise. Le projet courant est une continuité de son projet.
Approche: L'approche du projet consiste à traiter séparément les images provenant des deux caméras. Dans chacune des images, on tente de détecter des personnes et de les caractériser le mieux possible. Ensuite, on fusionne ces résultats pour pouvoir faire le suivi des personnes dans le temps. Pour chaque personne suivie, on construit itérativement une fiche descriptive de la personne. Les informations contenues dans ces fiches sont utilisées pour améliorer le suivi, par exemple pour la gestion des occlusions. Lorsque la personne quitte le champ de vue des caméras, la fiche correspondante est envoyée aux autres noeuds du réseau, permettant ainsi le suivi d'une personne d'un noeud à l'autre.
Défis: Les défis sont nombreux dans ce projet, mais ils y en a trois principaux. Premièrement, il faut être en mesure de détecter et de caractériser les piétons aussi bien dans les images visibles que dans les images infrarouges. Plusieurs publications présentent des méthodes pour les images visibles, mais pour les images infrarouges la littérature est rare. Deuxièmement, il faut être en mesure de mettre en correspondance les piétons dans les deux images provenant de capteur non coalignés et ce même s'ils ne sont pas entièrement détectés. Finalement, il faut être en mesure de faire le suivi quand la personne n'est visible que pour une caméra ou même quand elle disparaît pendant quelques instants à cause d'occlusions.
Applications: Un tel système comporte plusieurs applications possibles pour assurer la sécurité des personnes et des infrastructures. On peut facilement penser à deux types d'utilisations, le premier étant la surveillance pour empêcher les méfaits en détectant les personnes suspectes, notamment pour prévenir le terrorisme, la deuxième étant la surveillance pour détecter automatiquement les personnes en besoin d'assistance, par exemple dans une résidence pour personnes en perte d'autonomie.
Calendrier: janvier 2004 - avril 2005.
Dernière modification: Sep 28 2007 1:55PM par vincent

     
   
   

©2002-. Laboratoire de Vision et Systèmes Numériques. Tous droits réservés