Logo LVSN
EnglishAccueil
A proposPersonnesRecherchePublicationsEvenementsProfil
A propos

 

 

 

 

REPARTI

MIVIM

Segmentation automatique de la structure osseuse de l’épaule
Maîtrise
Nhat-Tan Nguyen
Denis Laurendeau (Directeur)
Problème: Plusieurs problèmes dans le placement d’endoprothèses sont dus à une compréhension pré-opératoire limitée de l’état du patient. La plupart des patients souffrent de l’arthrite rhumatoïde, ce qui affect la qualité et la forme de l’os en question: souvent la cavité glénoïde de l’omoplate s’est rétractée. Le plan de l’opération doit être planifiée à l’aide d’images Roentgen 2-D. Pendant la chirurgie, l’espace de travail de l’opération est très limité, seule la surface articulaire du scapula est exposée. Le patient est placé sur le côté, avec l’épaule endommagé pointant vers le haut, ce qui entraîne un glissement vers le bas de l’omoplate. Pendant la chirurgie, la technique la plus souvent utilisée implique l’enlèvement du cartilage restant, le moulage de la forme de l’endoprosthèse dans l’os trabeculaire, l’application d’une certaine quantité de ciment d’os, le placement de l’endoprothèse et l’insertion de vis pour une fixation préliminaire. D’autres préfèrent approcher l’espace d’opération du côté arrière du patient en fendant le scapula en deux. La technique préférée est de supporter l’endoprothèse sur l’os corticale et d’essayer de rétablir une position et une orientation fonctionnelles. Une prothèse faite sur mesure est donc nécessaire en plus d’une bonne vue de l’omoplate.
Motivation: : La segmentation automatique des structures osseuses dans les bases de données agiographiques IRM est une étape préliminaire essentielle pour la plupart des tâches de visualisation et d’analyse. Afin d’obtenir une meilleure compréhension de l’épaule en santé et de l’épaule arthrosique pathologique, ce projet développera une méthode pour la segmentation des structures de l’épaule à partir de bases de données de l’IRM.
Approche: Le développement de techniques convenables pour la segmentation du scapula et de l’humerus dans une base de données bidimensionnelle de l’IRM constitue une partie majeure de ce projet. Actuellement nous nous penchons sur des techniques de segmentation basées sur les contours, c’est-à-dire un point de l’os est défini d’abord. Les contours de l’os sont extraits dans une deuxième étape.
Calendrier: septembre 2003 - septembre 2005
Dernière modification: Sep 28 2007 2:44PM par ntnguyen

     
   
   

©2002-. Laboratoire de Vision et Systèmes Numériques. Tous droits réservés